Les Dunes de Maspalomas = 3ème récit d’un plan lutte érotique avec Fabien
Fabien Lutte initiatique avec son cousin
1er partie récit de Fabien 🙂
Erotisme et lutte intime
Suite et fin du récit de Fabien
Une révélation de taille la dernière fiction érotique de Fab

Autre histoire érotique : Deux profs de gym mis au tapis (pdf)  cliquez ici récit de Gilles

La mari de ma meilleur ami :

Une copine sur msn n’arrête pas de parler de cul avec moi , elle parle sans complexe car elle sait que je préfere les hommes. Elle est mariée à un gars sur Toulouse, un mec qui bosse dans la banque, un trader, je crois . Plutôt sérieux , solide et bien bâti d’après ce que j’ai pu voir.

La semaine dernière , elle a provoqué une rencontre et le week end, je suis allé chez eux… Apres avoir bu quelques verres ils m’avouent tous les deux qu’ils avaient visité mon site lutte nu . Je  ne savais pas trop où me mettre car je dis parfois des trucs un peu hot ici 🙂

Mais apparemment ça les choquait pas plus que ça.

Le gars a voulu improvisé une bagarre ou lutte nu dans le living …on a mis un matelas sur le sol et la copine est sortie car ça me gênait de me mettre à poil devant ma meilleur amie Sylvie,  même si je pense qu’elle devait mater en cachette en se caressant sa chatte humide.

Bruno c’est comme ça qu’il s’appelle m’a vite sauté dessus ,  comme ça, là,  sans prévenir , je peux te dire que je ne me suis pas laissé faire lol et assez nerveux, je me suis débattu et sorti d’une mauvaise prise ..

On s’est enduit d’huile de massage que sa copine achète pour lui faire des massages coquin le soir ..là , de suite j’ai bandé , moi quand ça glisse ça devient vite dur …je ne dirais pas qui a gagné et si il y a eu un gage car on sait jamais qui visite mon site lol mais j’aurais bien aimé que ça finissent comme dans la vidéo 🙂

Le jeudi soir suivant, je reçois un appel de Bruno : il a apprécié la soirée du week-end dernier, et comme le weekend suivant sa femme est en déplacement, il m’appelle pour me demander si ça me dirait qu’on remette ça et qu’on se fasse un weekend entre mecs !

Cette proposition me provoque une érection immédiate et violente, même si je ne suis pas sûr d’avoir compris s’il veut juste renouveler une petite séance de lutte ou s’il a autre chose derrière la tête…tout à mon doute, je lui dis à samedi en me disant qu’on verra bien sur place. L’attente est longue, et dans ma tête je m’imagine les scénarios les plus fous, tout émoustillé que je suis à l’idée de ce nouveau corps à corps viril et sensuel.

Le samedi arrive, Bruno m’accueille à bras ouverts dan son salon, il a déjà préparé un matelas par terre, mis une musique sympa, je suis excité d’emblée. On commence un premier combat après s’être enduit d’huile de massage comme la dernière fois.

Inutile de vous dire que je bande comme un fou, et alors qu’il m’a saisi et entouré de ses bras par derrière il sent mon excitation et me demande si ça me plait. Je réponds oh que oui, alors soudain il me fait face et se met à me caresser, doucement d’abord puis voyant les sensations qu’il provoque en moi il se met à me toucher plus franchement, il passe sa main virile entre mes jambes, tout en m’avouant qu’il n’a jamais fait ça mais qu’il est ouvert aux nouvelles expériences..oh mon dieu ni une ni deux, la lutte est oubliée, je tombe à genoux et je m’empare avidement de son sexe pour lui montrer ce que c’est, qu’un mec qui suce. Il se met très rapidement à bander lui aussi, tout en gémissant de plaisir et en me disant que jamais sa femme ne l’a si bien sucé. Il me supplie de continuer. Je suis au comble de l’excitation, prêt à lui faire découvrir tout ce qu’il veut, et à l’initier à tous les plaisirs qui lui sont jusque là inconnus.

Il me propose alors un délicieux marché : à l’issue du prochain combat, le gagnant fera de l’autre tout ce qu’il veut…que ce soit moi, ou que ce soit lui.

Deux hommes nus en érection se font face.

combat-a-poil

Le combat commence, on se tourne autour puis Bruno s’avance et se plaque à moi, je sens toute sa virilité sur mon bas ventre, dieu que c’est excitant. Il me fait chuter à terre et se met à califourchon sur mon torse, m’emprisonnant de ses cuisses musclées. Son sexe n’est qu’à quelques centimètres de ma bouche, j’ai une envie violente de m’en emparer à nouveau. D’un air espiègle il me défie. Le combat n’est pas fini ! Je me dégage et je réussis à mon tour à l’emprisonner de mes bras, je le plaque au sol, je me retrouve sur lui. L’huile de massage fait délicieusement glisser nos corps l’un sur l’autre. Il se dégage et on lutte à nouveau, prenant tour à tour le dessus, à vrai dire on chahute comme des gamins.

Soudain Bruno se retrouve à plat ventre sur moi, son visage est tout prêt du mien et je lis le désir dans ses yeux. Fou de désir moi-même, j’ai envie d’en finir maintenant pour que les choses sérieuses commencent. Je sens qu’il est prêt lui aussi. Dans un dernier effort, je me dégage et je l’entoure de mes bras, le plaquant au sol pour l’empêcher de bouger. Il n’offre plus grande résistance, il est soumis. Je lui demande s’il abandonne le combat. Il hoche de la tête me dit avec un air coquin «  tu as gagné, je suis à toi ».

Dans un état d’excitation extrême, toujours couché sur lui je descends jusqu’à son sexe long et dur comme l’acier et je m’en empare pour lui donner le plaisir qu’il attend. Ca y est, il est à moi. Je le suce comme un fou. Il s’est redressé, il est assis maintenant et se cramponne à mes épaules alors qu’il crie alors pour exploser de plaisir.

Je n’en peux plus d’attendre, c’est à moi à présent. Je le maintiens à genou, je me lève et j’enfourne mon sexe dans sa bouche, il l’avale et se met à pomper comme il m’a vu faire. Il est doué, il me fait un bien fou. Puis je me retire et je viens me placer délicatement derrière lui, il est déjà en position, je le caresse, je le rassure, et même si j’ai une furieuse envie de le défoncer j’y vais tout doucement d’abord, pour le mettre en confiance.

je-le-force-a-me-sucer

Tout enduit d’huile de massage, ce qui rend son corps encore plus excitant, il s’offre à moi comme il s’y est engagé et je le pénètre avec du gel de pénétration anal glissant, tout délicatement d’abord. Il tient le choc, et même si je le sens tressaillir dans un mélange de douleur et de surprise, il encaisse jusqu’au fond la taille importante de mon engin alors j’y vais plus franchement, que c’est bon ! J’accélère le mouvement de piston, c’est qu’il a l’air d’aimer ça ! Il crie « encore ! », je n’en reviens pas. J’y vais de toutes mes forces maintenant, on crie tous les deux, on transpire et on gémit, et bientôt au sommet de mon plaisir j’explose à mon tour.

Haletant tous les deux, on retombe côte à côte sur le tapis le temps de retrouver nos esprits. Je lui demande si ça lui a plu, il se tourne vers moi en souriant et je n’ai pas besoin de réponse : je lis dans son regard qu’il lui tarde déjà du weekend prochain..

lutteur-qui-bande

naked-kombat1

à suivre 🙂